Uncategorized

Obama déclare la guerre au charbon : une bonne nouvelle pour la planète ?

Depuis son élection en novembre 2008, les écologistes, américains et du monde entier, espéraient une rupture du président américain Barack Obama avec la politique énergétique de son prédécesseur, George W. Bush.

obamaenergieIl aura fallu attendre l’échec du sommet de Copenhague, une réélection et plus de quatre ans pour que le président démocrate annonce enfin les intentions des Etats-Unis pour lutter contre le réchauffement climatique.

Est-ce pour autant vraiment une bonne nouvelle pour la planète ?

Barack Obama s’est engagé le 25 juin, « en tant que président, en tant que père et en tant qu’Américain »,  à prendre des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique. Parmi les cibles prioritaires de réduction des émissions de gaz à effet de serre : les centrales électriques fonctionnant au charbon.

Pour cela, le président américain a demandé à l’EPA, l’agence américaine de protection de l’environnement, de proposer de nouvelles normes d’émission de CO2. Certains experts avancent que cet encadrement réglementaire pourrait être complété par la mise en place d’un marché des droits à polluer. En parallèle, Obama entend également développer les énergies renouvelables en mettant huit milliards de dollars à disposition.

La détermination affichée semble aller dans le bon sens pour permettre aux Américains d’éviter de subir les sécheresses, inondations et autres phénomènes extrêmes qui touchent de plus en plus leur pays. Problème, dans le domaine de l’écologie, les frontières n’existent pas. En conséquence, ces résolutions unilatérales, après le refus constant des Etats-Unis de s’engager dans toute négociation internationale, ne permettront pas une réduction de la pollution au niveau global.

De fait, les producteurs de charbon américain, ayant déjà vu leur vente intérieure diminuer avec la concurrence croissante du gaz de schiste, vont devoir se tourner encore davantage vers l’exportation.

Ici, en Europe, nous risquons donc d’être les premières victimes collatérales des décisions de Barack Obama. De fait, notre vieux continent en situation de dépendance énergétique est à la recherche de toute solution pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. Le charbon américain bradé constituera donc une aubaine, en particulier pour un pays comme l’Allemagne dont l’achèvement de la transition massive vers des énergies renouvelables reste un objectif à moyen ou long terme.

À propos de enjeuxelectriques

Actualités et débats sur les enjeux de l'électricité

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Obama déclare la guerre au charbon : une... - 27 juin 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :