Uncategorized

Passerons-nous l’hiver au chaud ?

Au moment où les premiers frimas de l’hiver se font sentir avec un refroidissement annoncé des températures pour la semaine prochaine, on s’interroge de nouveau dans la presse sur la capacité des réseaux à assurer la continuité de notre approvisionnement en électricité dans des conditions difficiles.

La question posée est : passerons-nous l’hiver tranquillement à l’abri et près de nos radiateurs ou serons-nous confrontés à des coupures de courant liées aux rigueurs de l’hiver ? De fait, depuis quelques années les épisodes météorologiques extrêmes attribués au réchauffement climatique se multiplient : épisodes de grand froid, tempêtes, inondations etc. Et, souvent, les premières conséquences de ces évènements sont des coupures locales ou généralisées d’électricité.

Qu’en est-il pour l’hiver 2012-2013 ? Mise à part une hypothétique fin du monde programmée pour le 21 décembre, les premières tendances météorologiques saisonnières nous annoncent, pour les mois à venir, des températures et une pluviométrie « de saison » sans évènements majeurs.

Pour ce qui est de la continuité de l’alimentation en électricité dans les foyers, les opérateurs nationaux des réseaux électriques, RTE et ERDF, affichent également des prévisions plutôt sereines.

Du côté de RTE, en charge des lignes haute tension, on juge le risque de coupure « modéré » en France, pour cet hiver. Selon ses analyses, les centrales électriques françaises peuvent couvrir largement la demande en situation normale. Au pire, en cas de grand froid, les niveaux d’importation nécessaires « resteraient compatibles avec les capacités du réseau électrique ». Par contre, chez nos voisins belges, qui ont déjà annoncé « être en situation d’importation marquée », les risques de coupure semblent bien plus élevés.

Pour ce qui de notre réseau de proximité (câbles, pylônes etc.), ERDF, gestionnaire du réseau de distribution, se dit « paré ». Pour cela, l’opérateur a approfondi sa coopération avec Météo France depuis la tempête Joachim (décembre 2011) via un système d’alertes. Il se tient donc prêt à intervenir, même préventivement, avec sur le terrain « 2500 salariés prêts à partir dans les deux heures avec des kits de dépannage », précise la présidente d’ERDF.

Voilà donc des nouvelles plutôt rassurantes, si ces prévisions se confirment. Par contre, en cas d’évènements climatiques exceptionnels (par définition imprévisibles) ou d’apocalypse, nous n’aurons plus qu’à prier pour que ces mesures préventives soient suffisantes.

À propos de enjeuxelectriques

Actualités et débats sur les enjeux de l'électricité

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :