Uncategorized

La construction de l’Europe des réseaux électriques intelligents en marche avec GRID4EU

A un moment où les mauvaises nouvelles économiques et sociales inquiétantes s’accumulent sur le vieux continent, une initiative transnationale dans le domaine particulièrement stratégique de l’énergie ouvre des perspectives d’innovations profitables pour tous : GRID4EU.

L’Europe dans la compétition mondiale

GRID4EU doit contribuer à « expérimenter les potentiel des smart grids dans le domaine de l’intégration des énergies renouvelables, du développement des véhicules électriques, de l’automatisation des réseaux, du stockage de l’énergie, de l’efficacité énergétique et des solutions d’effacement ».

Selon la Tribune, l’enjeu ici est de ne pas « se laisser distancer par des géants de la gestion de données tels que Google ou IBM » De fait, si « comparés à la Chine ou aux États-Unis, les réseaux électriques européens sont en excellent état », ces pays rénovent actuellement leurs infrastructures en passant directement aux réseaux intelligents.

Face à cela, pour Tahar Mellil, Conseiller Energie auprès des services du 1er ministre, GRID4EU représente un « exemple pour la construction européenne », par lequel les partenaires mettent la concurrence intra-UE entre parenthèse, pour faire face ensemble au reste du monde.

La France, en tête de pont des smart grids

GRID4EU associe six distributeurs européens, représentant 50 % de l’électricité en Europe : le français ERDF, l’italien ENEL, l’espagnol Iberdrola, le tchèque CEZ, le suédois Vattenfall et l’allemand RWE.

ERDF, gestionnaire du réseau de distribution français, est en charge de la coordination. Sa présidente, Michèle Bellon, a lancé le projet, lors d’une réunion des partenaires, le 22 novembre, à Paris.

De plus, l’expérimentation de mieux dotée de toutes, dans le cadre de GRID4EU est Nice Grid. Son budget global s’élève à 28 millions d’euros. Sur ce montant, la Commission européenne en finance 7 millions d’euros et le programme des investissements d’avenir issu du grand emprunt,  4 millions d’euros.

Nice Grid est un démonstrateur de quartier solaire intelligent, dans la plaine du Var, au nord-ouest de Nice, dans la commune de Carros.

Les autres projets de GRID4EU, en Europe, se trouvent :

  • En Italie, avec ENEL : accroître les capacités du réseau pour mieux l’adapter à la production décentralisée, dans la Région Emilie-Romagne (budget : 8,2 millions d’euros).
  • En Espagne, avec Iberdrola : améliorer la qualité du réseau et mieux informer les consommateurs (budget : 6 millions d’euros).
  • En République Tchèque, avec CEZ : prouver le concept de Smart Grid dans le réseau de distribution de la ville de Vrchlabi.
  • En Suède, avec Vatenfall, le projet DEMO 2 doit permettre de valider que l’intelligence dans le réseau de distribution basse tension et dans les compteurs communicants permettent d’intégrer plus d’énergie déconcentrée et améliore la qualité (budget : 3,2 millions d’euros).
  • En Allemagne, avec RWE, le projet est centré sur l’amélioration de la surveillance et du contrôle avancé du réseau moyenne tension, sur une zone de la Rhénanie du Nord-Westphalie.

GRID4EU est prévu pour durer quatre ans, durant lesquels « les équipes travailleront ensemble afin partager les résultats pour ne pas faire deux fois la même chose » d’après Michèle Bellon.

À propos de enjeuxelectriques

Actualités et débats sur les enjeux de l'électricité

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :