Uncategorized

35 Millions de compteurs Linky, et après ?

Après un ultime suspens, « oui, le gouvernement a décidé la généralisation du compteur Linky ». C’est l’annonce faite, il y a quelques jour par Eric Besson, ministre de l’industrie et de l’énergie.

Ainsi, après une expérimentation d’un an, menée dans deux régions, ce sont 35 millions de foyers en France qui vont être équipés, d’après le Ministre, par « le plus ambitieux plan de compteurs communicants dans le monde ».

Beaucoup a déjà été dit sur les avantages et critiques à l’égard de ce compteur :

• Parmi les avantages : relevé à distance, maitrise des consommations …
• Parmi les critiques exprimés : coût de l’installation, protection de la vie privée.

Pour répondre à ces dernières incertitudes, Eric Besson a prévu la poursuite de « la démarche de concertation » du Comité de suivi Linky associant l’ensemble des parties prenantes (ERDF, industriels, administrations, acteurs locaux, associations de consommateurs… )

Mais ces différents avantages et inconvénients valorisés isolement, par tel ou tel acteur ne reflètent pas tout à fait l’ampleur de l’enjeu qui s’ouvre avec Linky.

De fait, avec le compteur communicant (ou intelligent, selon les appellations), il s’agit de lancer un chantier plus vaste et crucial, celui des réseaux électriques intelligents ou Smart Grids.

Les Smart Grids, de quoi s’agit-il ?

Pour la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), il s’agit de profondément reconfigurer les réseaux « pour intégrer la production décentralisée de sources renouvelables à grande échelle, et pour favoriser une offre adaptée à la demande en mettant à la disposition du consommateur final des outils et services lui permettant de connaître sa consommation personnelle, et donc d’agir sur elle ». En clair : intégrer les énergies renouvelables (éolien, solaire…) aux réseaux et diminuer les dépenses d’énergies.

Pour ce faire, il est prévu d’introduire dans les réseaux électriques des technologies de l’information et de la communication à tous les niveaux (de la production à la consommation finale, en passant par le transport et la distribution de l’électricité).

Et, c’est au niveau de cette consommation finale que l’installation de Linky intervient. En effet, sans compteur communicant avec le réseau, il ne sera pas possible d’adapter plus finement l’offre et la demande pour bénéficier des réseaux intelligents.

On comprend donc, qu’à l’ère de la raréfaction des sources d’énergies traditionnelles (pétrole, gaz, nucléaire…) et de leur renchérissement, avec Linky et les Smart Grids, il s’agit d’apporter des éléments des réponses à des défis fondamentaux tels que :

• Réduire les émissions de gaz à effet de serre,
• Assurer la sécurité des réseaux électriques ou,
• Contribuer à la sécurité et à l’indépendance énergétique

Site Meter page hit counter

À propos de enjeuxelectriques

Actualités et débats sur les enjeux de l'électricité

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :