Uncategorized

Plus de 6 millions de personnes dans l’obscurité aux Etats-Unis

Hôpitaux évacués, pollution de l’eau, avions cloués au sol, embouteillages monstres, personnes bloquées dans des ascenseurs, fermeture de plages …

Ce scénario n’est pas celui d’un film catastrophe, ni celui d’un ouragan ou d’un tremblement de terre, mais la situation dans laquelle se sont retrouvés, il y a quelques jours, plus de 6 millions d’américains de la côte ouest, à cause d’une gigantesque coupure de courant d’origine humaine.

Ce n’est pas la première fois que de telles avaries, à aussi grande échelle, arrivent aux Etats-Unis, puisqu’en 2003 c’était plus de 50 millions de personnes entre New-York et le Canada qui avait été privés d’électricité et en 2005, Los Angeles qui s’était retrouvé dans le noir.

Arizona, Californie et Mexique

De sorte que, cette nouvelle méga panne, du 9 septembre 2011, touchant l’Arizona, la Californie et le nord du Mexique a relancé, outre-Atlantique, les débats sur la vétusté des réseaux électriques.

Selon la version officielle de l’opérateur San Diego Gas & Electricity Co. (SDG&E), cet arrêt serait dû à une erreur technique d’un employé de la compagnie dans un poste du sud-ouest de l’Arizona, ayant entrainé la coupure d’une ligne de transmission causant ensuite notamment l’interruption de l’activité d’une centrale nucléaire desservant la ville de San Diego.

Cependant, cette version est mise en cause par des experts et les associations de consommateurs. Pour Michael Shames de Utility Consumers’ Action Network « quelque chose d’autre doit être intervenu ». D’après lui, l’incident en Arizona ne peut être seul à l’origine de la panne qui a atteint la ville de San Diego.

Depuis 2005, une loi fédérale définit des standards et des procédures de prévention pour les réseaux électriques, destinés à isoler au maximum les zones touchées en cas de panne. En application de ces obligations et à moins « d’une catastrophe comme un tsunami ou un tremblement de terre », une panne de cette ampleur devrait être évitée affirme un expert.

Sous-investissements dans les infrastructures énergétiques

Des investigations et des poursuites judiciaires sont lancées pour comprendre exactement ce qui a dysfonctionné.

Sans attendre les résultats de ces enquêtes, le blogueur Toby Reese, explique ce nouveau black-out électrique par la « dérégulation des entreprises et les sous-investissements dans les infrastructures énergétiques ».

Site Meter page hit counter

À propos de enjeuxelectriques

Actualités et débats sur les enjeux de l'électricité

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :