Uncategorized

Le Japon de l’après Fukushima, sous tension très précaire

Alors qu’on apprenait, fin juin, que les japonais devait se priver de clim, prendre des vacances forcées, réduire leurs déplacements pour éviter un black-out, la situation devient aujourd’hui devient encore plus critique.

De fait, le Japon est désormais « menacé par un arrêt de tous ses réacteurs ».

A l’heure actuelle seuls 19 des 54 réacteurs de l’archipel nippon sont en marche. Dans les semaines à venir, leur nombre pourrait encore réduire. Ceci, parce que « de plus en plus de dirigeants de petites villes de province ou de préfectures abritant des centrales refusent depuis la catastrophe de Fukushima de valider le redémarrage des tranches arrêtées pour des travaux classiques ».

Devant la peur de leur administré face aux moindres risques, la politique adoptée par les responsables locaux est celle de la précaution maximale.

Conséquence, de graves pénuries risquent de survenir pendant l’été et les fortes chaleurs. « Certains experts estiment même un arrêt d’ici mai 2012 de la quasi-totalité des réacteurs nippons, qui génèrent normalement 29 % de l’électricité du pays ».

Site Meter page hit counter

À propos de enjeuxelectriques

Actualités et débats sur les enjeux de l'électricité

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :